Restos du Coeur 2018: 7 Astuces Pour y Avoir Droit

Restos du Coeur 2018: 7 Astuces Pour y Avoir Droit
5 (100%) 3 votes

Quand l’hiver arrive, le froid et la faim se font sentir chez ceux qui n’ont pas toujours les moyens de subvenir à leurs besoins primaires du quotidien. Heureusement, des associations prennent le relai : Croix Rouge, Secours Populaire (entre autres) et les Restos du Coeur. Reste que les démarches pour accéder à l’aide alimentaire ne sont pas toujours connues de tous. Pour être bénéficiaire, il faut s’inscrire, que l’on soit au RSA ou non. A suivre, la liste des critères et conditions.

L’inscription au restos : comment ça marche ?


Il faut d’abord savoir qu’ils sont ouverts toute l’année, et pas seulement pendant les 3 mois d’hiver comme cela était le cas au moment de leur création par Coluche, même si c’est entre décembre et mars que la situation pour beaucoup est la plus critique. L’association n’intervient  pas que dans l’aide alimentaire (même si elle reste le coeur de l’action, avec la distribution de paniers repas fait de produits frais dont le bénéficiaire pourra choisir la composition ou le service sur place pour partager un moment de convivialité), mais dans tout ce qui va toucher la réinsertion, et les moyens de tendre vers elle.

Dans la plupart des grandes agglomérations, il est en principe assez facile de trouver un accueil au centre ville, même si les locaux adaptés se font de plus en plus rares. Notons au passage que les bénévoles font tout pour pouvoir les conserver.

D’où viennent les dons

Ce ne sont pas des produits périmés, mais des denrées qui sont données par l’union européenne, par des particuliers lors de leurs courses au supermarché (collecte) et par des fournisseurs, des agriculteurs et des industriels. L’association peut aussi mettre la main à la poche pour acheter en gros.

Qui peut en bénéficier ?


l'aide des restosCeux qui en ont le plus besoin, bien entendu, c’est logique par rapport à ceux qui donnent. Il y a un certain plafond à ne pas dépasser pour pouvoir repartir chaque semaine avec son panier repas. Pour s’inscrire (démarche à refaire chaque année à partir de 2 semaines avant chaque nouvel exercice), il va falloir apporter aux bénévoles à l’accueil des justificatifs de ressource.

Pas de panique, cela est toujours fait dans l’écoute et dans le respect de chacun, mas il est normal d’exercer un certain contrôle, les denrées n’étant pas illimitées. Et puis, l’insertion passe aussi par là. Si on a besoin d’aide il faut bien le faire savoir à quelqu’un.

Faut-il changer les barèmes?


Le barème pour les Restos du Coeur est ce qu’il est. Mais si j’ai faim mais rien à manger, et que je suis hors barème, je vais l’avoir mauvaise. Des voix s’élèvent donc pour dire qu’il faut les revoir. Quant à savoir si elles sont justifiées, là, c’est un autre débat.

Car ceux qu’on appelle les nouveaux pauvres sont de plus en plus nombreux dans notre pays à avoir besoin de l’aide des Restos du Coeur, même si parfois, il faut mettre sa fierté dans sa poche.


NOUS VOUS CONSEILLONS : trouver une personne qui prête de l’argent


La crise est passée par là

Les nouveaux pauvres, ça peut être vous, moi, aujourd’hui ou demain. Celui qui avait un bon job mais qui vient de se faire licencier en sait quelque chose. Les catastrophes peuvent s’enchaîner très vite : perte de son travail, puis de son appartement, les charges difficiles à honorer, et plus d’argent pour acheter à manger.

Dans les permanences des Restos du Coeur, on trouve donc aussi des gens qui du fait de leur situation n’y auraient pas eu droit l’année dernière, même s’ils touchent aujourd’hui des allocations chômage. Comment faire vivre sa famille à Paris avec 1000 euros par mois ?

La victime : le français moyen

Même en travaillant, on n’arrive plus à se loger correctement dans les grandes villes, et tous les travailleurs ne mangent pas à leur faim. C’est la raison pour laquelle beaucoup de français dits « moyens » se tournent vers les Restos en espérant un coup de pouce.

Mais pour pouvoir aider les plus démunis, l’association doit bien fixer des limites, qui font elles aussi des malheureux. Tout le monde n’a pas accès à l’aide alimentaire en France. Arrivera-t-il un jour où on pourra aider tous le monde en France ? Il faut le souhaiter.

Quels sont les papiers à apporter ?

aide alimentairePour s’inscrire aux Restos, tout va dépendre de sa situation, mais le plus souvent, il s’agit de justifier ses revenus ou de ses aides sociales.

Le mieux et de vous rendre auprès de votre centre de distribution pour connaître la liste complète; que vous soyez mère célibataire, chômeur en fin de droit, à la retraite et sans ressources, étudiant sans le sou, SDF…

Qui a droit aux Restos du Coeur cette année ? Celui qui en a besoin bien sur, qui n’a pas d’argent pour manger, mais aussi celui qui aura un formulaire d’inscription complet, et qui se situe dans le plafond de ressources.

Démarrer du bon pied

Cette première rencontre avec des bénévoles va aussi permettre d’en savoir plus sur ce qu’il est possible d’y demander et d’en attendre. Une personne illettrée va ainsi pouvoir apprendre à lire, une autre sans mutuelle faire les démarches pour accéder à la CMU, en passant par des pistes pour trouver un emploi et un logement.

Bon à savoir : si vous n’avez pas vos pièces justificatives sur vous, cela ne vous empêchera pas d’avoir le droit à un repas chaud auprès des camions du coeur.

Pour avoir le droit à l’aide alimentaire des Restos du Coeur

Il faut d’abord se rendre dans l’accueil des restos le plus proche de chez soi, appelé aussi centre de rattachement. Nous vous rappelons que l’inscription est annuelle, mais qu’il n’y a pas de date limite pour la faire, en été comme en hiver, à partir de la date d’ouverture.

Quand vous ramènerez vos pièces justificatives, pensez bien à prendre les originaux. Les Restos ne les garderont pas, mais il faut les présenter

Les pièces à fournir

  • Pouvoir justifier de son identité : passeport, CNI, permis de conduire, carte de séjour…
  • Et de la composition de sa famille : livret de famille.
  • Et de ses revenus : fiches de payes, retraite, assedic, CAF, RSA…
  • Et de son hébergement : quittance de loyer ou tout autre preuve.
  • Si vous avez le droit à la CMU : l’attestation qui le prouve.
  • Que vous payez des impôts ou non : la feuille d’imposition.

Les Restos du Coeurs : pas seulement de l’aide alimentaire


Il y a d’autres actions pour les quelles les gens peuvent s’inscrire, mais ils ne le savent pas toujours.

Les bébés du coeur

Les femmes seules avec un enfant, ou les mères de famille nombreuse sont particulièrement touchées par l’exclusion, d’où la mise en place des Restos Bébés du Cœur pour aider les mamans jusqu’aux 1 an 1/2 de l’enfant.

Ce sont donc des lieux spéciaux, qui leur sont réservés. Les mamans n’y trouveront pas qu’une aide matérielle, même si elle aussi est la bienvenue : couches, jeux, vêtements, petits pots… Dans ces lieux spécialisés, il y a aussi du personnel attentif aux besoins : pédiatre, sage femme, assistantes sociales, toutes bénévoles.

On peut donc venir y chercher des conseils, et y rencontrer aussi d’autres mamans, car il est parfois important de conserver le lien social. Il existe actuellement 77 Restos Bébés du Cœur en France.

Les ateliers de cuisine

On ne vient pas seulement chercher à manger aux restos du coeur, on peut aussi venir apprendre à préparer les repas. Savoir cuisiner, c’est aussi savoir faire attention à son budget pendant les courses, et respecter l’équilibre à l’alimentaire. Bien manger, c’est aussi savoir mieux manger.

On retrouve des ateliers de cuisine dans presque tous les départements, animés par des bénévoles qui savent de quoi ils parlent. Essayez et vous verrez : manger redeviendra un plaisir, et pourquoi pas, une possibilité de se réinsérer socialement.

L’aide au logement

Pouvoir habiter quelque part, c’est primordial pour ne pas rester dans la précarité. C’est la raison pour laquelle l’association fait aussi un effort particulier pour cela, sous plusieurs formes. Elle agit d’abord dans les situation d’urgences, puis d’une façon à pérenniser le logement pour les plus démunis.

On peut donc y aller pour demander une place dans un centre d’hébergement d’urgence, si tel est le besoin, mais cela ne peut être valable que sur un nombre de nuit limité. Attention : peu de centres en France (6). Bon à savoir : une péniche du coeur, avec 60 places, existe à Paris.

Pour des séjours plus longs, des lieux à vivre et des résidences sociales permettent d’accueillir un certain nombre de personne, et des familles. Il y a souvent un projet social derrière.


POUR ALLER PLUS LOIN : obtenir un crédit sans emploi 


L’aide pour trouver du travail : les tremplins du coeur

C’est le triptyque : manger à sa fin, avoir un toit et trouver un travail. Des formations sont donc proposées, et plus généralement, un accompagnement pour se remettre sur le marché de l’emploi. Ce soutien permet de ne pas être seul face au chômage, même pour une courte période.

Parmi le soutien proposé :  apprendre à faire une lettre de motivation et se préparer à un entretien d’embauche. Rappel : les bénévoles sont toujours les bienvenus !


PEUT VOUS INTERESSER SUR LE SITE : le salaire d’un éboueur en Suisse


Aide pour avoir accès à un avocat

La justice, on le sait, coûte cher. Et pour faire valoir ses droits, ou pour se défendre, les Restos ont mis en place des permanences afin d’abord d’écouter, de conseiller, et de pouvoir rediriger les gens qui viennent les voir pour cela.


POUR VOUS AIDER : contester une interdiction bancaire abusive


La maraude : les bus du coeur

Des camions vont directement dans la rue, apporter à manger aux gens qui ont en besoin, mais qui pour diverses raisons ne peuvent, ou ne veulent se déplacer dans les structures d’accueils.

Vivre dans la rue, c’est parfois perdre ses repères, d’où la nécessité de devancer les besoins et d’aller directement rencontrer ces personnes là. Cette mobilisation permet aux SDF d’avoir un repas chaud, en ville comme à la campagne d’ailleurs, car les milieux urbains ne sont pas les seuls à  connaître la misère, contrairement aux idées reçues.

Apprendre le français

Des ateliers de soutien pour apprendre la langue, apprendre à lire et à écrire, mais aussi d’autres matières sont proposés. S’initier à l’informatique est ainsi possible aux Restos du Coeur.

Ces ateliers ont beaucoup de succès et permettent aux bénéficiaires de retrouver une certaine autonomie. Des cours existent aussi pour les enfants, à partir de 6 ans.

Pouvoir partir en vacances

C’est vrai que ce n’est pas une dépense prioritaire quand on a un petit budget pour boucler le mois, mais pour le moral, c’est important de pouvoir s’évader quelques jours loin de ses soucis.

Il y a de smillions de français qui ne partent pas en vacances. Pas parce qu’ils ne le veulent pas, mais surtout parce qu’ils ne le peuvent pas. Les restos ont ainsi quelques pistes pour ceux qui ne partent pas en vacances grâce à des partenaires et à leur propre maison de vacances en Isère. Une bonne façon de reprendre goût à la vie !


SUR LE MEME SUJET : comment obtenir des chèques vacances par la CAF ? 


Décrocher un microcrédit personnel

Le micro crédit a un tout petit taux d’intérêt, et surtout s’il est obtenu grâce aux restos, il n’est pas nécessaire d’avoir une garant ou une caution personnelle. Ce crédit va permettre de réaliser un projet pour l’emploi, le logement ou le bien être de sa famille. La somme ainsi prêtée peut aller jusqu’à 3000 euros.


A LIRE AUSSIprêt d’argent contre bijoux


On ne peut que souhaiter longue vie à cette association tant son action est importante pour le ventre, mais aussi pour le moral des gens. Mention spéciale aux bénévoles qui font chaque année tout ce qui est en leur pouvoir pour améliorer le quotidien des laissés pour compte et des plus démunis.